Atelier peinture et expression libre « le confort réduit-il ou augmente-t-il ta liberté? »

Dimanche 30 juin// 1217 mars – toute l’après-midi!

Dans le cadre du Festival d’éducation populaire politique « Poussons les Murs 2 », nous avons installé un espace avec une bibliothèque gratuite, une grainothèque et un atelier peinture et expression libre, sur la Place de la République à Montreuil.

A partir d’une question posée par un participant sur une affiche « le confort réduit-il ou augmente-t-il ta liberté? », plusieurs personnes se sont exprimées à l’écrit sur cette question, en voici les traces :

« aujourd’hui j’ai perdu du confort mais j’ai gagné en liberté. La liberté de retrouver les choses essentielles, vivre, aimer, partager des temps heureux, être dans le présent »

« Le confort est une quête sans fin, quand on arrive à se contenter de peu, on réalise que ça ne vaut pas la peine de déployer trop d’énergie à rechercher le confort matériel. L’essentiel est ailleurs »

« Le confort (à moins qu’il ne soit que financier ou matériel) augmente la liberté; c’est ce que je crois en regardant grandir les enfants malades avec qui je viens de passer 3 semaines. Le confort matériel lui ne vaut rien, je n’ai jamais été aussi heureuse que dans l’inconfort de Calcutta. »

« Le confort réduit la liberté, la liberté c’est dans la tête pas dans les biens meublés »

« Il faut accepter de réduire le confort pour atteindre la liberté; mais sans oublier que l’absence totale de confort empêche toute liberté! »

« La liberté est la meilleure chose au monde, le confort on ne l’emmène pas dans l’au-delà »

« Le confort est une histoire personnelle, la liberté c’est pour tout le monde »

« Les deux choses n’ont rien à voir, c’est tout »

« Si l’on considère que le confort ne peut s’obtenir  que par la sécurité, alors oui, d’une certaine façon, il a tendance à nuire à la liberté, en l’amenuisant. Car sécurité et liberté sont deux notions quelques peu antagonistes. En se contentant de peu de confort, ou d’un confort jugé sommaire, on atteint une forme de liberté (ce serait-ce que sur le plan matériel). Question intéressante et déroutante par ce beau dimanche ensoleillé. Merci de me l’avoir posée »

« Si l’on sort de la zone de confort, cela peut procurer une autre sensation de liberté dans le respect de soi-même et d’autrui. Alors oui, d’une certaine manière cela procure et transforme le confort ; ainsi la liberté, dans le domaine de l’imaginaire , de la créativité, se développe. Pour moi le confort ne réduit pas la liberté si l’on cherche à le transformer »

« Le confort ça rend bête comme un bourgeois sur un canapé et c’est pour cette raison que le confort réduit ma liberté »

« Pas nécessairement, tant que l’esprit reste libre. Il donne aussi accès à d’autres libertés, à chacun de cultiver l’individu qu’il est pour rester libre et ouvert à lui-même autant qu’aux autres »

« ça se pourrait… Quand on a le confort, on a peur de le perdre, et donc dans la peur  on est moins libre d’agir. Quand on ne l’a pas, on n’a certes rien à perdre, ce qui correspond à une certaine forme de liberté, mais on agit avec peu de moyens… Rester libre c’est ne pas dépendre du confort… Ouais bon…! »

« Sans le confort on est dépendant des autres et donc on ne peut pas être libre, une base de confort est indispensable pour la liberté et l’autonomie, c’est le surplus et le besoin de toujours plus qui aliène. Le confort doit aussi être partagé pour ne pas limiter la liberté des autres (exploitation) »

« Je suppose que tout dépend des situations, contextes, et des personnes. Le confort peut apporter une forme de liberté tout comme il peut la faire oublier. Etre  soi-même dans le confort peut réduire la liberté d’autres personnes. Oui »

« On peut être dans une situation confortable et jouir de la liberté »

« Non, d’ailleurs le communisme c’est le partage des richesses, pas de la misère »

« Je pense que le confort est nécessaire et peut même permettre plus de liberté, à condition qu’il ne devienne pas luxe et richesse, eux rendent dépendant et vouent l’existence des humains à une recherche incessante, comme une drogue. Alors, s’il est suffisamment bien dosé, non le confort n’entrave pas la liberté, au contraire; en revanche la richesse et trop d’abondance sont aliénants pour nous, êtres humains »

« Le confort, si il est conformiste, réduit la liberté. De toute façon le conformisme réduit la liberté »

« Oui, c’est vrai! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s