Atelier éduc’pop 46 « quelle société veut-on? » Partie 2 : Gestion des richesses et des biens communs (5)

Samedi 4 novembre 2017 // 614 mars


Sur la Place de la République, la 46ème session de notre atelier educ’pop a eu lieu. Nous avons commencé la seconde partie : à partir des propositions concrètes récoltées, nous posons la question de comment y parvenir à partir d’aujourd’hui.
Cette fois, nous avons parlé de la gestion des richesses et des biens communs.

Nous avons lancé le premier atelier éduc’pop à Debout éducation populaire au mois d’aout. Cet atelier qui a lieu à raison de 2 heures hebdomadaires vise à répondre de façon précise et développée à la question suivante : quelle société veut-on?
Avec chaque audio, nous vous proposerons un rassemblement écrit des propositions par catégories, que nous reprendrons avant chaque séance, et que vous pouvez commenter directement sur le site!

Plus nous serons nombreux/ses à participer, plus nos propositions et réflexions seront riches, et mieux nous saurons quelle société l’on souhaite construire, avant de savoir par quels moyens…

Et justement, c’est cette seconde partie « comment y arriver? » que nous avons commencé il y a quelques mois à partir des propositions récoltées lors de la première partie!

Compte rendu Atelier Educ’ Pop 46 gestion des richesses et des biens communs partie 5

La Monnaie :

La monnaie doit être virtuelle, fiduciaire ou les deux ?

La monnaie virtuelle ou crypto monnaie dont l’exemple le plus connu est le bitcoin a été interdite par certains pays. Ce n’est pas une solution, il faut que les citoyens s’empare de ce sujet et pèse le pour et le contre. Le système de crypto monnaie est généré par un système de Blockchain. Celui-ci permet de la décentraliser, il n’y a pas de centralisation ni de contrôle. C’est un avantage comme un inconvénient car ça permet quand même à certains de s’enrichir aux détriments d’autres. Ce système a été crée après la crise des un primes aux États Unis pour ne plus passé par les banques. Il n’empêche pas la spéculation. Ce système peut-être une solution pour éradiquer une partie des problèmes de trafic de drogue, de prostitution etc etc ? On peut se poser cette question mais dans les faits les trafiquants s’adaptent. Aux États Unis le plus grand marché noir se trouvait sur le web et on pouvait se faire livrer de la drogue, acheter des armes en un clic. La crypte monnaie doit être contrôlé par des citoyens sans passer par une instance. Actuellement les banques rachètent des start-ups qui utilisent les bitcoins et essayent de reprendre le contrôle sur quelques choses où elles ne l’avaient pas. Il ne faut pas que dans la société idéale ça soit le cas. De plus on ne sait pas vraiment le coût de cette monnaie virtuelle, ça doit engendré de nombreux serveurs. Cela doit pas être non plus très écologique.

La monnaie virtuelle c’est ce quoi les banques veulent aller, sans être des bitcoins, tous les jours avec notre carte bleu, virement, paiement sans contact on utilise de l’argent virtuelle. Cela permet aux banques de garder le contrôle sur tous ce qui se passe et quelque part à nous citoyen de perdre notre liberté d’anonymat. Tout est tracé.

Avant c’était les états qui gérés la monnaie, les rois de France l’évalué, la ré évalué aux grès de ces besoins en impôts et des guerres etc etc Puis au fur et à mesure ce contrôle a été donné aux banques, à la banque central européen qui est privé.

La solution est peut être de sociabilisé ou nationalisé les banques avec un contrôle citoyen. Une idée de faire une banque du peuple peut être proposée.

En effet ces systèmes de monnaie pénalisent les plus précaires . Ils excluent ceux qui n’ont pas d’ordinateur, de téléphone, les personnes qui sont à la rue. La monnaie fiduciaire doit continuer à circuler avec un contrôle citoyen et peut être à plus petite échelle. Cela permettrait d’éviter l’évasion fiscal, le blanchiment d’argent qui rentre dans une valise avec que des billets de 500 euros dedans ou certains commerces qui n’acceptent pas de cb mais prennent que du cash. Les billets de 500 euros ont été supprimé pour certains ce n’est pas une bonne chose et pour d’autres ça ne servaient qu’au plus riche donc c’est pas une grosse perte. Ce côté « petite échelle » pourrait être une monnaie locale. Celle-ci pourrait avoir une échéance comme certaines actuellement afin d’éviter la spéculation.

On peut également tenter une société sans argent même-ci aujourd’hui ça n’est qu’une utopie car la majorité des gens seraient contre.

Les impôts :

Les impôts sont-ils mauvais même s’ils sont bien redistribués ? Aujourd’hui beaucoup de grosses entreprises échappent à l’impôt ou ne paye que 1 ou 2 % de ce qu’elles devraient payer. On estime qu’il y a 80 millions non payé en France. De plus cette fraude est ré investit par ses sociétés sur les dettes des états. Ces mêmes états qui les rembourse avec des intérêts. La dette de la France est à 2 mille milliards actuellement. Cette situation est aberrante et si nous gardons ce système d’impôt il devrait être égal partout pour éviter ce genre de situation. Le Luxembourg, l’Irlande, l’Islande devrait être au même niveau que la France par exemple.

Un contrôle citoyen devrait permettre de réguler cela. On peu également de ce que faisait la sécurité social à ces débuts et pour quoi pas crée une sécurité alimentaire.

Le système actuel profite des plus pauvres, on leur donne de l’argent qu’ils vont entièrement dépensé puisqu’ils ont n’ont peu. Les plus riches vont le mettre de côté, le placer. C’est ce Seins disait suite à la crise de 39, les pauvres ont une proportion à consommer plus forte, mais quelle type de consommation ? Il paye proportionnellement plus de TVA que les autres, il faut leur donner de l’argent à travers des allocations. Pour certains dont les libéraux de l’école de Chicago, ce système est fini. Il faut une politique de l’offre et plus de la demande. Ces libéraux affirment que c’est l’état le problème e qu’il faut le remplacer par du « privé ». Pour tant l’état et le public finance les hôpitaux, les routes etc etc

Il faut que les impots continuent de servir pour les plus pauvres qui seraient requalifié par une autre appéléation, pauvre c’est moche comme mot. Il ne faut que 7 milliatds de dollars soit investis dans des armes comme aux Usa. Le smic doit être aussi augmenté en ce sens.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s