Debout Education Populaire à la Zap Saint Sauveur de Lille

Samedi 16 mars vers 17h


Des fois le hasard fait bien les choses, comme lorsqu’un des membres de l’équipe en déplacement à Lille découvre à la fin de la marche climat locale, une ZAP. Il n’ en fallait pas moins pour qu’il vous fasse partager cette belle découverte !

La zone à protéger, action engagée depuis 2003 par des habitants/es et des associations regroupées depuis 2016 dans le collectif Fête la Friche, se situe sur le site d’une ancienne gare marchande dite Saint Sauveur. Elle est composé de 17 hectares de terrains menacés par un gros projet de densification urbaine et de bétonnage comprenant 2500 logements, des bureaux, une piscine olympique et un peu de verdure greenwaching avec un parc. Lille étant la deuxième ville la plus polluée de France, bétonner ces terres ne ferait qu’augmenter les températures (plus deux degrès ) d’une ville qui manque d’air et d’espaces verts. La surface de verdure par habitant de la ville n’est que de 12 mètres carrés, alors qu’en moyenne dans les grandes villes, hors Paris, c’est environ 30 mètres carrés par habitant. De plus, il y a déjà une piscine olympique à Lille. Ironie du sort, celle-ci n’a pas pu être homologuée faute d’un vice de construction, une couche de carrelage de trop ayant rétréci le bassin !

La démarche du collectif selon leur manifeste est : encourager le croisement des savoir-faire de tous genres en favorisant l’accessibilité du site aux sachants de tous ordres : habitant.e.s-guides de leurs propres quartiers, usagers de tous bords, promeneuses et promeneurs en quête de sentiers moins rebattus, membres des diverses associations domiciliées alentour, résidents-squatters au long cours, résidents des foyers en mal de désœuvrement, jardiniers du dimanche et bricoleurs du samedi, herboristes patentés, enthousiastes enseignants en lycée agricole, bouillonnants étudiants en médiation culturelle, apprentis ingénieurs inspirés, architectes homologués, artistes de tous poils, etc.

En octobre dernier, une victoire a été remporté en obtenant la suspension du projet devant le tribunal administratif de Lille. Cette décision avait débouché sur une nouvelle enquête publique. En attendant, et pour maintenir la pression, le collectif Fête la Friche a construit une cabane en bois d’ influence zadiste 😉, sur la partie du site devant accueillir la future piscine olympique. A la fin de l’enquête, soit le 8 mars, pour eux le compte n’ y est toujours pas, la lutte continue. C’ est donc le 16 mars que j’ai assisté à la cérémonie officielle de la création de la ZAP. J’y ai senti bourgeonner une envie d’ autonomie, que ce soit les habitants qui soient acteurs de leur territoire et non leurs élus déconnectés. J’y ai entendu l’envie d’ une ville plus respirable, respectueuse du climat et enfin soucieuse de justice sociale. A la ZAP, l’utopie est concrète et ça fait bien plaisir !

Un membre de l’ équipe de Debout Education Populaire.



Pour en savoir plus :

la page Facebook du collectif Fête la Friche

le site internet du collectif Fête la Friche


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s