Les textes de science-fiction écrits sur la Place par les participant.e.s à la journée thématique!

Dimanche 8 avril à 18h


Sur la Place de la République, dans le cadre de la journée thématique « art, utopie, science-fiction », nous avons proposé aux personnes présentes de rédiger une scénette de science-fiction par groupe de 4 ou 5. 3 groupes se sont formés et voici leur texte écrits ainsi que l’audio de leur lecture, parfois très théâtrale!
Merci encore à toutes et tous pour cette superbe journée qui nous a fait voyager…

 


« Un avenir radieux »

 

Nous sommes le 8 avril 2118, le 53ème Printemps silencieux.

Plus d’insectes, plus d’oiseaux, quasiment plus d’animaux. Le vert a quasiment disparu de la surface de la planète, excepté dans certains îlots de terre préservés, appartenant à des consortiums. Il existe dorénavant 4 grands consortiums qui se sont approprié ces jardins-îlots de terre cultivable. L’un d’eux détient un brevet devenu indispensable à la survie du reste de l’humanité : celui des « vespators », qui sont des abeilles mécaniques augmentées pouvant analyser les terrains, polleniser les plantes, optimiser les productions de ressources.

Cet état de fait a amené un clivage sociétal qui s’est accentué au fil des années. Plus de 90% de la population vit dans des zones extrêmement pollué, où l’espérance de vie ne dépasse pas 50 ans, et où l’agriculteur a été remplacé par de la culture de viande « in vitro », un genre de protéine artificiel, commercialisé ensuite sous forme d’une pilule alimentaire.  Cette dernière maintient la population dans un état de soumission grâce aux diverses résistances psychotropes qui y sont ajoutées.

L’autre classe sociale, par contre, est complètement végétarienne, grâce aux îlots maintenus par les insectes mécaniques. La mécanisation de l’humanité a amené l’oisiveté de ces derniers, qui possèdent massivement, tandis que les plus pauvres maintiennent la robotique en marche. Pour échapper à l’ennui, les plus riches usent aussi de drogues pour entrer dans des rêves articifiels.

Un monde formidable, un rêve pour l’avenir, pour tous.

 

 

Camille

 

Camille est, comme d’habitude, plongé dans un jeu préféré de réalité virtuelle, en début d’après-midi.

Son jeu se coupe. Tout s’éteint. Seule reste la lumière extérieure.

Ille retire son casque. Apelle l’ordinateur pour relancer le jeu. Pas de réponse. Ille appelle la lumière. Pas de réponse. Ille demande à son appartement quel est le problème. Pas de réponse. Après avoir insisté un peu, ille tente d’accéder à son réseau d’information via son implant de communication. Pas de réponse.

Mal à l’aise, désorientée, ille commence à avoir chaud et se sent moite. Ille demande un verre d’eau, rien ne se passe. Ille redemande, toujours rien.

Pris dans la panique, ille commande à tous ses accessoires de vie. Sans aucun résultat.

Même la climatisation s’est arrêtée.

Ille réalise que chez lui, plus rien ne fonctionne. Ille ne sait pas quoi faire. Ille va vers  sa porte et lui demande de s’ouvrir. Rien.

Désespéré, ille essaye les commandes vocales d’urgence… La reconnaissance oculaire pour ouvrir la porte… Commence à taper sur la porte et, sans le faire exprès, ille enclenche la poignée. La porte s’ouvre.

Ille se dit qu’il ne connaissait pas la commande manuelle.

Ille passe la tête par la porte et ne reconnait pas son couloir.

Ille entend d’autres personnes frapper contre leur porte. Ille sort et leur dit de cogner pour activer la commande manuelle.

Une personne arrive à sortir. Camille active son implant de communication pour identifier la personne et son niveau de confiance. Toujours aucune réponse.

Ne sachant quoi faire, les premiers mots qui lui viennent sont :

« Quelle est votre note ? »

L’autre répond « je ne sais pas, et vous ? »

Là, Camille se rend compte qu’ille n’a aucune idée de sa note à luielle.

 

 

 

La RAZAD

 

  • Journaliste « Bonjour, je suis citoyen 8322X, et journaliste de BSF News, en direct de la République autonome de la Zad. Nous sommes le 8 avril 2025. Après autorisation du douannier nous allons enfin pouvoir rentrer dans la Razad. Je suis avec la guide suprême de la Razad. Est-ce que vous pouvez nous présenter la Razad en quelques mots ? »
  • Guide suprême « La Razad est très bien organisée, nous avons récemment instauré une discipline exemplaire. Nous avons 3 classes sociales : la classe d’or, la classe d’argent, et la classe de bronze ; les gouvernants, les soldats et les artisans »
  • Journaliste « Guide suprême, qu’est ce qui reste à améliorer aujourd’hui à la Razad ? »
  • Guide suprême « Nous avons un déficit budgétaire. D’ailleurs, si vous voulez acheter des souvenirs de votre visite à la Razad, nous avons dans notre boutique des souvenirs, des T-shirts « j’aime la Razad », des mugs, des posters… »
  • Journaliste « merci beaucoup Guide Suprême, nous étions en direct de la Razad. A vous Paris ! »

 

C « qu’est ce qu’il voulait l’autre zig ? »

L « C’est un journaliste de BSF News. Je l’ai envoyé dans notre fausse Zad, il va être content ! »

C « super A, elle était très bonne ton idée de la fausse Razad ! »

A « t’y penses pas, heureusement qu’on a créé cette boutique en 2022, ça permet de tenir à distance les journalistes. On vit une véritable anarchie mais on leur fait croire qu’on est capitalistes ».

C « Pour que la vraie Razad continue, vivons cachés, sinon ils vont nous envoyer les chars ! Longue vie à la Razad anarchiste ! »

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s